Bienvenue dans mon univers!

Mon atelier au bord de la rivière l’Assomption est un lieu privilégié et une source d’inspiration pour la réalisation de pièces fabriquées avec passion.

Qu’elles soient utilitaires ou décoratives elles sont uniques, car une à une elles sont montées du bout des doigts. Avec les années la sensibilité s’aiguise et le plaisir croît.

Mon métier est solitaire et respectueux de mon être. Le contact avec la terre me procure un calme et une harmonie qui m’aident à progresser.

Faïence rouge …Faïence blanche

La faïence est une sorte d’argile au même titre que le grès et la porcelaine. Elle est très fine et douce à manipuler.

Contrairement à l’idée que la faïence est poreuse, ma faïence est vitrifiée à une température suffisamment élevée qui élimine toute porosité.

Elle est très résistante, va au lave-vaisselle et au micro ondes.

C’est un plaisir quotidien que de se servir de la poterie comme instrument de cuisine. Du matin au soir, il y a une pièce qui se révèle appropriée. Je dirais même que ma glaçure richement nuancée et bien lustrée permet de donner de l’éclat à vos plats.

La magie de cette glaçure réside dans le fait qu’elle apparaît bleue sur la terre rouge et verte sur la terre blanche. La chimie fait bien les choses…n’est-ce pas?

Démarche artistique

Mes premiers souvenirs d’intérêt pour l’objet utilitaire remontent à mon enfance lorsque je jouais à la « Madame » avec ma petite vaisselle.
Je tenais ma petite théière ou ma tasse de façon élégante avec le petit doigt en l’air et je servais mes amis avec une grande discipline.
Déjà le contact avec l’objet me rendait heureuse et digne.

Puis à l’adolescence j’ai eu un coup de foudre pour l’argile en voyant une dame faire des serpentins sur sa table de cuisine et transformer la terre en objet.

Je me suis mise alors à fabriquer des pièces à la main en explorant la matière avec différentes techniques telles que colombage, plaque, façonnage, pinçage etc.
Puis, est venu l’accès au tournage, généreusement proposé par Madame Croteau de Drummondville. Je me suis mise alors à tourner, à pratiquer cette nouvelle technique tellement différente, sensuelle et capricieuse.
Le tournage ne m’a plus quittée et nous sommes restés fidèles.

Ma grande école

Ma grande école fut la rencontre avec Pierre Legault, maître potier de la Poterie de Port-Au-Persil, c’était en 1977-79. Il m’a transmis son amour, sa passion, sa science et ses techniques japonaises de tournage et de glaçure.
Je le remercie à tous les jours. Il m’a appris à sentir la terre, à la respecter et surtout à l’observer, étape cruciale du travail de céramiste.

Je le remercie à tous les jours. Il m’a appris à sentir la terre, à la respecter et surtout à l’observer, étape cruciale du travail de céramiste.

J’ai un atelier en fonction depuis l’âge de 16 ans, je suis membre fondateur de la Boutique La Chèvre Potière d’Ulverton et depuis 2006 je pratique le métier de céramiste qui me permet de vivre humblement avec bonheur.

Tourner est une méditation et faire mes recherches de décors avec des engobes de terre rouge et de terre blanche sont une source d’inspiration.

Mes voyages marquants furent la visite d’atelier de céramique au Japon et au Portugal. Leur utilisation de la technique d’engobes m’a ravie et a influencé la recherche de mes décors.

Témoignages

Bravo Joëlle pour ton travail minutieux et inspiré!!!

-Christiane Hénault
Lorsque art et technique se rencontrent, l’oeuvre devient sublime!

-Louis Mailhot
Chaque pièce, chaque création unique, nous fait découvrir un peu plus la passion de cette femme et artiste remarquable que j’adore.

-Julie Leblanc
Conjuguer utile et agréable-c’est ce que la main de la magicienne de la poterie Joëlle Hénault réussit à concocter avec chacune de ses créations!

-Richard Violette